epilation-jambe
Soin du corps

Epilation de la jambe : quelles sont les méthodes ?

Pour l’épilation des jambes, plusieurs techniques sont possibles. Entre le rasoir, la cire, les différentes crèmes dépilatoires, ou encore l’épilateur électrique, le choix est considérablement vaste. Pour chaque méthode, on trouvera des avantages et des inconvénients. Le choix reste relatif à chaque personne et dépend des préférences de chacun. Cependant, pour en choisir, il est important de se faire un avis sur chacune des méthodes disponibles, et surtout de savoir si cette épilation est indispensable ou pas.

Quelles sont les différentes méthodes d’épilation des jambes ?

L’épilation des jambes peut être faite de maintes façons, comme :

  • La cire (chaude ou froide) ;
  • La crème dépilatoire ;
  • Le rasoir ;
  • L’épilateur électrique.

Et ce, sans parler de l’épilation définitive qui peut se faire au laser, à l’électrolyse, ou encore à la lumière pulsée.

Quels sont les avantages et les inconvénients de chaque méthode ?

L’épilation des jambes à la cire possède de nombreux avantages dont la netteté du résultat, le fait qu’il ne soit pas nécessaire de faire plusieurs passages sur une même zone pour avoir le résultat souhaité, et surtout le fait que la repousse soit relativement lente (15 à 20 jours). Cependant, ça a des inconvénients aussi, comme la douleur qui accompagne cette dernière et la difficulté de l’application.

Concernant la crème dépilatoire, elle est connue essentiellement pour la rapidité de son application ainsi que sa facilité, sauf que ça repousse vraiment vite, c’est-à-dire en une semaine au maximum vu que le poil n’est pas enlevé à la racine. Le fait que cette crème soit constituée de différents composants chimiques la rend très peu conseillée pour les peaux dites sensibles.

L’épilation au rasoir, quant à elle, est l’une des méthodes les plus connues, et ce, pour sa rapidité, pour le fait que ce soit indolore et économe. Ceci dit, c’est une technique qui donne un résultat éphémère et peu efficace dans la durée.

L’épilateur électrique est très demandé ces dernières années grâce à ses résultats plaisants avec beaucoup moins de douleurs que la cire. Ses inconvénients sont le prix assez cher et le risque d’apparition de poils incarnés (il est conseillé d’avoir recours à des gommages avant l’épilation pour éviter cette folliculite).

Est-il sain d’avoir recours à l’épilation des jambes tout le temps ?

La majorité des femmes comme des hommes ont tendance à associer les poils à une « mauvaise hygiène » et donc à vouloir tout le temps se débarrasser de ces derniers. Cependant, il faut savoir que la pilosité n’est pas là par hasard et que le corps est, de base, poilu (que ce soit pour l’homme comme pour la femme).

Tout d’abord, ces poils sont un moyen de protection contre les rayons ultra-violets du soleil ainsi que les différentes variations de température. Aussi, ils permettent d’éviter les effets de déshydratation en cas de chaleur, mais aussi la déperdition de celle-ci en cas de froid. Les cils, ou encore les sourcils, sont là pour protéger les yeux des corps étrangers. Il est important de prendre conscience du rôle protecteur de cette pilosité. De plus, l’hygiène n’a aucun rapport avec la présence des poils.

Ceux des aisselles par exemple, permettent la propagation de substances assurant l’éveil de l’attraction sexuelle (il s’agit des phéromones). Les éliminer impacte donc ce que l’on appelle « la communication émotionnelle ».

Pour ce qui est des poils pubiens, ils permettent d’éviter toute sorte d’infections ou de virus pouvant affecter les parties intimes, surtout après les rapports sexuels. Il est donc déconseillé d’avoir recours à l’épilation intégrale. Ceci rend les parties intimes vulnérables en leur enlevant toute barrière contre les divers microbes. C’est donc l’inverse de l’idée reçue concernant les poils, leur présence n’est pas antihygiénique, leur absence l’est.

Il faut savoir que l’épilation intime définitive peut être très dangereuse, car elle détruit ce qu’on appelle les glandes sébacées ce qui assèche la vulve (pour les femmes). Il est important de travailler sur le changement des idées reçues concernant la pilosité (surtout chez la femme) et non pas aller dans leurs sens vu que. Certes, c’est possible de s’épiler si jamais ça dérange la personne, mais pas de façon définitive, car ça fragilise énormément les défenses naturelles de notre corps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.